Comment se loge l’escargot qui a perdu sa coquille?

with Pas de commentaire

Click here to discover all Hamburg pictures

 

Pendant tout ce temps de préparation et une fois notre Solaris livré au port, il a bien fallu se loger à Hambourg, où l’on s’est retrouvés aussi démunis que l’escargot sans sa coquille. Et là, on peut dire qu’on a testé tous les types d’hébergement possibles…

On commence par l’aire de stationnement pour camping-car sous l’autoroute de Hambourg, la plus glauque des aires jamais expérimentée jusqu’à présent et dont le seul avantage est d’être prêt du port.

On se requinque ensuite à l’hôtel Steigenberger, 5 étoiles en plein centre-ville de Hambourg (merci Cyril et Géra pour ce cadeau de 40 ans si bien trouvé!)

Sur la paille, on finit dans un squat alternatif déniché sur AirB&B, dont le principal attrait est la petite Mini Cooper et son capot transformé en… grill !

Pendant nos expérimentations des différents hébergements hambourgeois, les enfants sont eux tranquillement à l’hôtel avec leurs grands-parents paternels venus tout spécialement à Hambourg nous dire au-revoir avant le grand départ pour l’Amérique du Sud. Quant à mes parents, après près d’un mois à voyager en se suivant plus ou moins sur les routes finlandaises et baltes, ils sont toujours là! C’est donc tous réunis que nous passerons notre dernière soirée en Allemagne en fêtant superbement notre départ autour d’une belle table! Merci à tous les quatre d’avoir été là pour nous jusqu’au bout, on vous aime fort !!!!!!!!! Merci à toi aussi Peter, pour ton aide et ton support indéfectible 🙂

Pour la suite de notre voyage sans coquille fixe, nous nous révèlerons de fervents adeptes de AirB&B, avec à la clé de belles surprises pour des prix modiques et souvent des rencontres intéressantes en sus. Qui n’a jamais rêvé de pousser les portes des habitations dans les endroits qu’il visite pour voir comment les gens vivent derrière? Pour moi en tout cas, cela a toujours été un fantasme récurrent, qui se réalise ainsi le plus naturellement du monde…

A Guayaquil, nous trouvons un logement qui se révèle luxueux, avec piscine, fitness et jacuzzi sur le toit.

Aux Galapagos, nous logerons pendant deux semaines chez Alejandra et Raphaël, dans une petite maison construite par eux-mêmes, séparée de leur logement principal par un petit jardin de lave. Ou comment loger chez l’habitant tout en gardant son intimité…

Finalement, nous sommes tout juste arrivés à Montevideo en Uruguay et nous logeons dans l’appartement de Mariana qui nous a accueilli à bras ouverts, avec une tonne d’explications sur les meilleurs coins des environs. L’appartement rempli de livres, de CDs et de tout le nécessaire pour cuisiner fait que l’on se sent comme à la maison! Et ça tombe bien car on va rester là jusqu’à ce que l’on retrouve notre vraie « maison », qui devrait arriver au port de Montevideo dans 5 ou 6 jours… De quoi nous laisser le temps d’effectuer toutes les démarches administratives pour récupérer Solaris. Mais ça c’est une autre histoire, à suivre dans un tout prochain blog!

 

 

 

Répondre